Actualités

Contrôle technique : mode d'emploi

Contrôle technique : mode d'emploi

Dimanche 14 Juin 2015

L’objectif premier du contrôle technique est de maintenir un niveau élevé de sécurité routière par le contrôle régulier des véhicules. Il permet en effet de déceler d’éventuels vices pouvant nuire à leur sécurité. Le contrôle technique est également un moyen de surveiller le niveau de pollution des voitures et d’écarter de la circulation les modèles trop polluants.
 

Le contrôle technique : quand et pour qui ?

Toutes les voitures sont obligatoirement soumises au contrôle technique, 4 ans après leur date de première mise en circulation, puis tous les deux ans. Sont également soumises au contrôle technique toutes les voitures de plus de trois ans, à chaque fois qu’elles changent de propriétaire. Lorsque vous achetez une voiture d’occasion de plus de 3 ans, vous devez impérativement demander un contrôle technique de moins de 6 mois, à la charge du vendeur.

Si tous les véhicules à quatre roues (voitures, cars, camions) sont aujourd’hui soumis au contrôle technique, un projet de loi vise à l’étendre aussi aux deux-roues.
 

Suis-je informé de la date de mon contrôle technique ?

Non. C’est à vous de surveiller l’échéance du contrôle technique car l’Etat n’adresse aucun courrier pour vous le rappeler. Généralement, quand une voiture a déjà passé un contrôle technique, un macaron collé à la base du pare-brise indique la prochaine échéance.
 

Défaut de contrôle technique, quels sont les risques ?

En cas de contrôle par les forces de l’ordre, si le suivi technique de votre véhicule n’est pas à jour, l’amende forfaitaire s’élève à 90 euros. La carte grise est également confisquée et vous avez alors 7 jours pour effectuer le contrôle technique et vous rendre à la gendarmerie ou à la police pour récupérer votre carte grise.

Si vous causez un accident et que votre contrôle technique n’est pas à jour, vous encourez une forte amende, voire de la prison si l’accident a occasionné des dommages corporels à un tiers.  
 

Le prix d’un contrôle technique ?

Ce n’est pas l’Etat qui gère le marché du contrôle technique, mais des prestataires privés habilités par l’Etat, qui fixent librement leurs tarifs. Généralement, un contrôle technique s’affiche aux alentours de 60 euros. Le prix peut varier en fonction du type du véhicule (voiture, utilitaire, camion), du type de carburant (essence, diesel) et des régions.
 

Combien de temps pour un contrôle technique ?

Une visite de contrôle technique dure en moyenne 45 minutes et il faut compter 20 minutes pour une contre-visite si votre véhicule n’était pas conforme à la première visite.
 

Quels sont les points de contrôle ?

Le contrôle technique est un examen obligatoire de sécurité qui comporte 118 points de contrôle validés par l’Etat. Eclairage, signalisation, freinage, suspensions, éléments de sécurité comme les airbags ou les ceintures, direction, plaque d’immatriculation, essuie-glaces, structure, ... l’état général et le bon fonctionnement de tous ces éléments sont vérifiés. Les organes mécaniques, ainsi que les émissions polluantes et le niveau sonore du véhicule sont contrôlés.

Le prestataire vérifie enfin l’identification du véhicule, autrement dit que les numéros de série du moteur et du châssis correspondent à ceux qui figurent sur la carte grise. A noter que tout véhicule modifié (tuning), c’est-à-dire non conforme à ses caractéristiques d’origine, et tout véhicule présentant des défauts majeurs, ne peut pas se voir remettre un contrôle technique valide et doit passer une contre-visite. Le propriétaire a alors 7 jours pour présenter à nouveau son véhicule conforme. Sinon, il est alors signalé à la préfecture comme non conforme et reçoit une interdiction de circuler.