Actualités

Les astuces pour ne pas se faire arnaquer

Les astuces pour ne pas se faire arnaquer

Lundi 13 Avril 2015

Vendre sa voiture ou en acheter une nouvelle est toujours un moment fort en excitation qui pousse certains à commettre des imprudences. Sachez qu'encore plus qu'ailleurs, le monde de l'automobile fait les frais de vendeurs et d'acheteurs peu scrupuleux. Voici nos conseils pour éviter les escroqueries ou les fraudes lors d'une transaction automobile.

Premier conseil :  ne vous laissez pas tenter par les offres de vente de voiture trop alléchantes. Une voiture pas cher dont le prix est significativement trop bas par rapport à sa cote objective est souvent une arnaque. Les vendeurs ignorants du marché sont de plus en plus rares, alors évitez de vous précipiter en pensant profiter d'un bon plan ! Une voiture à prix cassé peut être par exemple une voiture volée ou accidentée dont on cherche à se débarrasser.

Deuxième conseil : refusez tout transfert d'argent international et ne versez jamais d'acompte. C'est l'arnaque la plus répandue sur le web. Si on vous parle de « money transfer » ou de « trust services », il s'agit certainement d'une fraude. Cela signifie que la transaction est certainement opérée par un escroc qui opère depuis un pays étranger, dont l'identité et l'annonce sont sûrement fausses.

Troisième conseil : au moment de la vente ou de l'achat d'une voiture, optez pour un endroit neutre et fréquenté, de type parking de supermarché. N'invitez jamais personne à votre domicile, une personne mal intentionnée pourrait revenir plus tard pour voler la voiture. Ne vous rendez jamais à une adresse fixée par un vendeur : vous pourriez vous faire dépouiller. N'hésitez pas à vous faire accompagner et privilégiez les jours d'ouvertures des banques pour vérifier l'authenticité des chèques de banque et échapper à une fraude ! Demandez une pièce d'identité et ne laissez jamais partir seul l'acheteur pour un essai. Enfin, ne lui laissez jamais les clés en main. 

Quatrième conseil :  demandez la carte grise du véhicule. Vérifiez que le nom sur la carte grise est bien celui du vendeur en vérifiant sa pièce d'identité et comparez les numéros de série entre la voiture et la carte grise. Si vous avez un doute, ne procédez pas à la transaction.

Enfin, demandez un certificat de non gage ou de situation administrative. Ce dernier confirme que la voiture ne fait l'objet d'aucune créance ni d'aucune action en justice. Une voiture sans certificat de non gage est peut-être une voiture volée et il vous sera alors impossible de l'immatriculer à votre nom.